Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par E.L.

4e

     Je propose aux élèves d’apprendre un passage d’un texte mis en musique (et pour l’un écrit) par Georges Brassens. Comme souvent, je leur donne le choix entre deux documents et je le leur fais écouter avant de le distribuer sur feuille.

      Je lance la première chanson : il s’agit de Gastibelza (L’homme à la carabine), poème tiré de Guitare de Victor Hugo que G. Brassens a mis en musique sur son album « Les Sabots d’Hélène » (1954). La musique leur plaît. Le texte les amuse. C’est plutôt bien parti, il y en aura au moins un qui leur plaira.

     Avant de leur faire prendre leur décision, je leur demande d’écouter la deuxième chanson : il s’agit de La Chanson pour l’Auvergnat, qui se trouve sur le même album. Je lance la chanson, les élèves se concentrent et écoutent :

« Elle est à toi cette chanson

Toi l'Auvergnat qui sans façon

M'as donné quatre bouts de bois

Quand dans ma vie il faisait froid

Toi qui m'as donné du feu quand

Les croquantes et les croquants

Tous les gens bien intentionnés…

     A la fin, je m’apprête à en parler avec eux. Avant que je puisse dire quoi que ce soit une petite main se lève. C’est F*** qui me regarde avec des grands yeux. Je lui demande ce qu’elle veut :

« - Mais moi madame, j’ai rien compris. Mais vraiment rien !... Pourquoi à un moment  il parle de croquettes ? »

 

© Eleonore Louvieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article