Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par E.L.

2nd

     Un matin, nous étions en train de découvrir la Chanson de Roland, un des premiers textes de la littérature française. L’histoire de cette chanson de geste du XIIe siècle plaît souvent aux élèves  car toute histoire de chevalier est en général assez bien accueillie, mais quand il s’agit de lire le texte et de le comprendre, l’enthousiasme est moindre.

     Il est par conséquent nécessaire d’expliquer par le menu les différents éléments des extraits étudiés. Aussi, j’explique aux élèves la situation de Roland, neveu de Charlemagne, auquel son compagnon Olivier demande de souffler dans son cor pour rappeler l’empereur :

« -Au bout de quelques temps et après des hésitations, terminai-je, Roland s’exécute. »

     La classe semble suivre, je demande si tout le monde comprend bien. Il semble que ce soit le cas si j’en juge par les mouvements de la tête. Et nous continuons l’étude du texte.

     Au bout de quelques minutes, S*** lève la main. Un peu hésitant, il me demande :

« - Mais madame, je n’arrive pas à voir où c’est écrit que Roland se suicide. »

 

© Eleonore Louvieux.

Commenter cet article