Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par E.L.

3e

            L’étude porte en classe sur un texte de Nâzim Hikmet : « Tu es comme le scorpion ». Dans une des strophes, le poète compare l’homme à un mouton. La discussion s’oriente vers cet animal et N*** lance :

« - C’est drôlement poilu pourtant, un mouton ! »

Je précise :

« - Oui, mais pour les moutons on ne parle pas vraiment de "poils"…

- Ben alors, comment faut dire ? fourelu ? »

 

© Eleonore Louvieux

 

Commenter cet article