Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par E.L.

Seoul 4 - Musée du Hangeul et le roi Sejong
Seoul 4 - Musée du Hangeul et le roi Sejong

          En visitant le musée du Hangeul, on découvre surtout l’action essentielle du roi Sejong le Grand, ayant régné au XVe siècle. Différents panneaux retracent en effet comment cet humaniste réussit à remplacer les caractères chinois par les lettres du « Hangeul », langue qui avait pour but de permettre à chacun de s’exprimer.

            Ainsi comme il l’explique dans la préface de Hunmin jeongeum (ce qui signifie Sons corrects pour l'éducation du peuple) : «  La langue de notre nation est si différente du chinois que les deux ne peuvent pas utiliser la même écriture. Aussi, en de nombreuses occasions, les illettrés ne peuvent s’exprimer à l’écrit quand ils ont quelque chose à dire. Cela m’a peiné et j’ai récemment conçu vingt-huit lettres. C’est mon vœu que le peuple les apprenne et les utilise avec facilité dans la vie quotidienne. »

Seoul 4 - Musée du Hangeul et le roi Sejong

          L’objectif du roi est ainsi clairement établi : permettre à chacun même aux plus démunis, de s’exprimer à l’oral et à l’écrit et par conséquent de se faire entendre. Donner à chacun cette dignité, peu de rois de part le monde en ont eu le souci.

            Les autres panneaux que l’on trouve dans le musée expliquent les ruses du roi pour aboutir à ses fins : « Le Hangeul fut créé pour être l’alphabet coréen afin de permettre l’expression de la langue coréenne, mais nombreux étaient ceux qui répugnaient à l’utiliser au départ, à cause de la prédominance des caractères chinois. Afin de permettre la diffusion du Hangeul, la cour de Joseon initia des projets de traductions d’importants livres confucéens et bouddhistes en Hangeul afin de les distribuer. En outre, d’autres textes, d’ordre plus pratique, furent traduits tels que des livres médicaux ou portant sur la stratégie militaire mais aussi des outils pour l’enseignement des langues étrangères (dont le chinois !). En conséquence, l’utilisation du Hangeul se développa et se diffusa progressivement.

          Peut-on faire plus ingénieux ? mettre le livre à portée de tous pour diffuser un savoir, voilà qui confirme que même les milieux les plus défavorisés peuvent profiter de la transmission du savoir par le livre.

Seoul 4 - Musée du Hangeul et le roi Sejong

          Enfin, un dernier panneau attire l’attention : « Grâce à l’intervention du Hangeul, ceux qui n’étaient pas lettrés et ne connaissaient pas bien les caractères chinois purent enfin consigner par écrit leurs pensées et les détails de leur vie quotidienne. Même à l’époque où le Hangeul n’était pas encore reconnu comme l’écriture officielle de Joseon, certains l’utilisaient pour communiquer leurs pensées et leurs émotions, comme le montrent les lettres de veuves en plein deuil, les pétitions destinées au roi pour se plaindre d’une injustice, les chèques utilisés dans les transactions commerciales et bien d’autres documents.

Seoul 4 - Musée du Hangeul et le roi Sejong

          Le Hangeul eut un impact bénéfique immédiat sur la vie du peuple en permettant la diffusion de savoirs pratiques. Par exemple, pendant les invasions japonaises en Corée (entre 1592 et 1598) les traductions en Hangeul de livres médicaux militaires furent distribués pour apprendre au peuple comment soigner certaines maladies et savoir utiliser certaines armes. D’autres publications en Hangeul offraient des informations importantes pour la vie au jour le jour sur des sujets tels que la famine, les techniques agraires, la grossesse, la naissance et les travaux ménagers.  

Oryun Haengsildo (dernière dynastie Joseon) : livre illustré, en Hangeul, des 5 vertus confucéennes (Piété filiale - loyauté - confiance - respect - amitié)

Oryun Haengsildo (dernière dynastie Joseon) : livre illustré, en Hangeul, des 5 vertus confucéennes (Piété filiale - loyauté - confiance - respect - amitié)

Samgang Haengsildo Eonhae : livre illustré en Hangeul sur les 3 attitudes exemplaires (respect filial, loyauté du sujet, chasteté de la femme)

Samgang Haengsildo Eonhae : livre illustré en Hangeul sur les 3 attitudes exemplaires (respect filial, loyauté du sujet, chasteté de la femme)

© Eleonore Louvieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :