Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par E.L.

Fawell, un intellectuel scientifique va devenir le président de la planète entière après l'échec des hommes politiques de chaque pays à mener une politique correcte, viable et sociale.

Au début du roman, Fawell, entouré d'autres intellectuels, écoutent l'interview d'un de ces hommes politiques.

"Tous écoutèrent, verre en main, et regardèrent dans une attitude curieuse, sourcil froncé et visage crispé, qui paraissait refléter un sentiment commun d'exaspération. C'était une interview banale, celle d'un homme politique en vue, donnant son opinion aussi bien sur les problèmes intérieurs du pays que sur les affaires étrangères. Cela dura un quart d'heure. Alors, les propos tenus lui paraissant dépasser les limites de la sottise et percevant le même sentiment chez ses hôtes, Fawell interrompit l'émission d'un geste brutal et regarda ses amis.

- Vous avez entendu comme moi, dit-il. Tous les jours ainsi, ou à peu près, avec très peu de variantes. Les mêmes balivernes déversées continuellement sur les ondes par les hommes qui s'imaginent diriger ce pays."

 

Les temps changent, mais pas les hommes... 

 

Pierre Boulle, Les Jeux de l'esprit. 1971. Grand romancier, Excellent livre.

 

© Eleonore Louvieux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article