Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Éléonore Louvieux

3e

 

          S’il y a bien une notion que les élèves détestent, c’est la rhétorique. Tout ce qui est « figure de style » leur semble impossible à comprendre et surtout à repérer dans un texte. C’est toujours un vrai défi que de les amener à s’interroger sur ce point, quelle que soit la méthode utilisée.

          Ce jour- là dans un poème de Victor Hugo que nous étudions en classe (Melancholia), j’attire l’attention des élèves sur « Tout est d'airain, tout est de fer » et je leur demande ce qu’ils remarquent dans ce passage. Ils s’expliquent et je leur dis alors que l’on appelle cette figure un parallélisme.  

            A ce mot, R*** qui a beaucoup de mal à suivre, lève la tête. Il est tellement intéressé tout à coup qu’il interroge sans même prendre le temps de demander la parole :

« - Mais alors madame, cela sert aussi la mécanique en français ? »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article