Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Éléonore Louvieux

          Quelques mois plus tard, Jacqueline et Giuliano quittaient la région pour Marseille. Ils avaient vendu sans difficulté leur petite maison et avaient acheté un appartement dans un quartier calme. Ils prirent très vite de nouvelles habitudes ; leur vie était agréable et s’écoulait entre le plaisir des promenades qu’ils découvraient dans la région et les visites assez régulières de Wayne qui avait clairement exprimé son bonheur de les voir se rapprocher de lui. Ils s’étaient également beaucoup rapprochés de Victor qui, lui aussi, les regardait comme ses propres grands-parents.

          Ils avaient néanmoins assez peu de nouvelles d’Isabella. Elle ne les appelait jamais car elle ne leur pardonnait pas ce qu’elle prenait pour une trahison. Ou plus exactement, elle n’acceptait pas qu’ils l’aient « laissée tomber pour aller vers Marco, ce salaud qui l’avait abandonnée avec un enfant sur le dos... » pour reprendre son expression. Alors ils l’appelaient quand même une fois par quinzaine ne voulant pas rester sans nouvelles. Ils regrettaient de ne plus voir leurs petits enfants mais ils étaient conscients que c’était le seul moyen pour eux de profiter des années qui leur restaient. Et pourquoi n’auraient-ils pas eux aussi, le droit de profiter un peu de ce temps qui leur restait ?

          Giuliano ne cessait de répéter qu’une fois seule, elle serait bien obligée de se prendre un peu en main et que cela ne pourrait être que bénéfique pour les petits. Jacqueline hochait la tête ; elle ne répondait pas. Acquiescer aurait été pour elle équivalent à mentir, ce qu’elle refusait. Elle ne savait pas mentir à Giuliano. Il l’aurait vu tout de suite, au moment même où elle lui parlait. Il aurait fallu qu’elle dise la vérité : elle n’y croyait pas et, au fond, elle était même très inquiète de ce qui risquait de se passer. Son seul espoir résidait dans l’idée que les parents de Steven - qui avaient été pour le moins discrets jusque là - allaient à leur tour surveiller le jeune couple.

 

 

Fin de la première partie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :